Quelques conseils pour l’installation d’une climatisation.

A l’approche des beaux jours, nombreux sont ceux qui se posent la question de l’installation d’une climatisation dans une ou plusieurs pièces. Voici quelques points de repère et remarques.

1 Cadre général.

S’il existe à la vente de nombreux modèles de climatisation « à poser soi-même », il y a deux points qui peuvent faire pencher vers la pose par un professionnel, même pour les bricoleurs avertis.

  • Une climatisation a besoin d’un entretien annuel et il sera très difficile de trouver une entreprise qui accepte de prendre en charge la maintenance et l’assistance réparation sur une climatisation posée par un particulier.
  • Les climatiseurs à poser « soi-même » sont livrés avec les tuyaux de liaison entre unité intérieure et extérieure déjà « chargés » en gaz, ceci fait donc que la distance entre les deux éléments est limitée.

Avant de penser à installer une climatisation, il convient de s’assurer d’un bon niveau d’isolation de la pièce concernée mais également d’une bonne isolation entre cette pièce et le reste de la maison.

2 Choix du modèle.

  • Les climatisations dont nous parlons là sont des modèles composés de deux unités, un groupe froid (placé à l’intérieur) et un compresseur (placé à l’extérieur). Ceci par opposition aux climatiseurs monoblocs (tout en un avec un gros tuyau souple pour évacuer l’air chaud) et les climatiseurs intégrés (installation globale avec des grilles de diffusion de l’air frais au plafond).
  • La puissance du climatiseur se calcule en fonction du volume de la pièce considérée. Il est usuel de compter entre 44 et 50 watts par m3. Dans la mesure du possible il est toujours préférable de disposer d’un modèle légèrement plus puissant. En effet à conditions identiques le système sera moins sollicité et donc aura une meilleure longévité.
  • Toujours dans la mesure du possible, privilégier les modèles avec « Inverter ». Ce n’est pas un artifice marketing.
  • Les indications de niveau de bruit… sont à prendre avec prudence. Elles peuvent vous donner une tendance, par exemple pour départager deux modèles.
  • Pour le cas spécifique de l’installation de la climatisation d’une salle serveur, si le budget le permet il est préférable de disposer de deux unités. En effet dans ce cas les climatiseurs sont installés avec un programmateur de telle sorte que chacun fonctionne 12 heures. En effet une salle serveur est supposée être climatisée 24 h / 24 mais les appareils ne sont pas nécessairement conçus pour cet usage.

3 Le choix de l’emplacement.

Il existe pour le choix de l’emplacement toute une série de « règles », certaines impératives, d’autres souhaitables. Le bon emplacement sera la synthèse de ces différentes règles que voici :

  • Le groupe froid est à placer en hauteur, l’ordre de grandeur est de l’installer entre 1 m 80 et 2 m 10.
  • Le compresseur a deux exigences impératives : l’air doit pouvoir circuler sans contrainte (donc pas de compresseur face à un obstacle) et il doit être installé sur une surface ou un support parfaitement stable et solide.
  • Il est souhaitable dans la mesure du possible d’avoir le minimum de distance entre les deux unités.
  • Le compresseur fait du bruit, il faut y penser au moment de l’installation.
  • Dans les copropriétés mieux vaut se renseigner auprès du syndic avant l’acquisition.
  • Le groupe froid produit de l’eau par condensation. L’évacuation de cette eau se fait généralement au moyen d’un petit tuyau raccordé aux égouts. Il est hautement souhaitable d’anticiper ce point pour éviter la pose à la hussarde d’un tuyau pour le moins inesthétique. Dans certaines configurations il est nécessaire d’utiliser une pompe (spécifique) pour évacuer l’eau de condensation.
  • Il est possible de masquer le groupe froid (à venir un article avec des modèles de meubles pour masquer un climatiseur)
  • Le choix de la position peut aussi être guidé par l’aménagement de la pièce, par exemple pour éviter le flux froid directement sur le lit.
  • Le compresseur n’a pas besoin d’être protéger de la pluie, en revanche attention à la végétation (lierres, glycine…)

4 Conseils généraux pour la pose.

  • Si vous faites appel à un professionnel, demandez des devis complets où la description du matériel et de la main d’œuvre est bien explicite.
  • Il est fréquent que la pose soit « incluse » ou « offerte », dans ces cas-là il s’agit souvent d’une pose standard. Pensez à inclure dans la demande toutes les spécificités de votre habitat et vos choix pour les passages des câbles et tuyaux. En effet, à valeur technique similaire, il peut y avoir une grosse différence entre le choix esthétique et le choix « facile à poser »…
  • Le climatiseur doit être alimenté en direct depuis le tableau de répartition. La section de câblage sera déterminée en fonction de la puissance du matériel installé.
  • Accordez de l’importance à la solidité et stabilité du support du compresseur, exigez la pose de silentblocs
  • Accordez une attention toute particulière à l’étanchéité du passage de tuyaux entre l’intérieur et l’extérieur.