C’est une question importante à laquelle il convient de répondre en début de projet.
Plusieurs facteurs sont à prendre en ligne de compte.

D’un point de vue règlementaire le premier seuil est à 0,1 hectare. C’est la taille au delà de laquelle il convient de déclarer le projet de pièce d’eau en préfecture. Le second seuil administratif est à 3 hectares à partir duquel il faut demander une autorisation.
Ces seuils correspondent plus aux projets d’étangs car 0,1 hectare c’est tout de même 1 000 mètres carrés soit un bassin de 31,6 m de long s’il est carré, autant dire bien plus grand que les projets de bassins classiques.

Le second point à prendre en considération est la surface disponible dans le jardin. C’est principalement un arbitrage qui dépend de vous, de l’usage que vous faites de votre jardin et de l’espace que vous voulez garder.

Le dernier point est l’aspect financier. On ne peut pas dire que le prix soit lié à la surface de façon linéaire mais il y a tout de même un lien. En effet plus le bassin est grand plus le filtrage nécessaire est important. En conséquence le prix augmente par paliers lorsque la taille augmente.

Généralement nous conseillons une profondeur de 80 cm. C’est suffisant en hiver pour que les poissons soient protégés des effets du gel.